Conception du site  et rédactionnel : Pierre CJ Vaissière - ©  Pierre CJ Vaissière 2001 - 2016 - Dernière mise à jour : 30 août 2016

  
accueil                          notre proposition                        calendrier & inscriptions                         conditions d’utilisation                    contact & liens

accueil notre proposition calendrier - inscriptions conditions d'utilisation contact et liens
1 - naissance 2 - petite enfance 3 - enfance 4 - adolescence 5 - envol 6 - vie adulte 7 - questionnement 8 - maturité retraite 9 - vieillesse


MOTS-CLES

PRINCIPE DE SOCIABILITE : père, fratrie, camaraderie; Mobilité, jeux, sport, langage, écriture, communication, extraversion, mobilité dans la pensée, arts, créativité, inventivité, mimétisme. Commerce, études, expression corporelle, raison, compréhension, manipulation, théâtralisation, coquetterie, audio-visuel, réflexion, dissipation. JEUX.
Mercure.


CE QUE L’ON  EST CENSÉ EXPÉRIMENTER, entre autres
Relation aux autres, autonomie de mouvement et de déplacement. Sentiment de liberté. Prise de risques à travers les jeux et la communication verbale. Sens du paraître.  Contact physique , voire intime, avec étrangers à la famille. Obéissance aux règles. Plaisir des sens. Lecture, activités créatives et physiques. Se concentrer, réfléchir, apprendre, suivre des enseignements. Construction des croyances.

CORRESPONDANCES : lieu : école primaire - géométrie : l’espace que délimitent 3 points - corps : cordes vocales, appareil respiratoire, ouïe, vue - élément : air. Mercure


NAISSANCE


petite ENFANCE


ENFANCE


ADOLESCENCE


ENVOL-LIBERTÉ


ENGAGEMENT


MATURITÉ


RÉCOLTE


VIEILLESSE


CONSEQUENCES POSSIBLES SI PERIODE VECUE EN MANQUE
L'enfant peut devenir asocial, rencontrer des difficultés motrices (par ex, maladresse), autant que mentale, par manque de modèle ou d’émulation, d’apprentissage, de tâches à exécuter sous l’attention du père (ou de la mère), ainsi que de langage (blocage au niveau du larynx, des cordes vocales). La peur peut s'installer en provoquant des désordres au foie, à la thyroïde, à l'appareil respiratoire (père "absent" ou image du père déficiente, par ex.). Timidité, tendance à ne pouvoir prendre sa place. Hyperémotivité, agressivité.

EXEMPLES D’OUTILS DE CHANGEMENT : jeux de réflexes et d’agilité (chat perché, balle aux prisonniers) - écriture créative - dessin et modelage argile rituel l’être d’argile - sculpture - exercice de chant à tue-tête - jeu de la cour de récréation - jeu gendarmes et voleurs - percussions synchronisées - fabrication d’outils et de machines extraordinaires - montage-démontage mécanique - exercices de respiration - lutte - Jeu des mousquetaires (éveil du courage). Jeu de la marchande - jeu de la salle de classe - danse indienne - danse rituelle améridienne (aram) - lutte - exercice marché sourds et muets - jeu invention langage verbal - exercice soirée cabaret

CONSEQUENCES POSSIBLES SI PERIODE VECUE EN EXCES
Délire verbal, tendance à tenir trop de volume ; agitation ; fatuité ; prétention ; bafouillage ; dyslexie. Dépendance au jeu ; tendance à la facilité. Dans le cas d'une image paternelle démesurément forte : L'enfant peut tendre à la superficialité, à l'orgueil, à la légèreté de raisonnement. Difficultés de dépassement, machisme, mondanités, manque d'exigence dans les relations, irresponsabilité. Agressivité, tendance à la colère.

QUELQUES OUTILS DE CHANGEMENT  : réalisation de tâches difficiles et héroïques (bûcheronnage, par ex.) - Tâches ingrates et domestiques à exécuter en commun - préparation complète de repas - animation d’un jeu - exercice organiser fête - jeu de la salle de classe. - jeu cabane de l’ermite - jeu maître d’école - jeu invention langage non verbal - exercice voir et entendre ce que l’on veut (déformation de la réalité) - exercice dépassement père, confrontation, domination - dépassement obstacles symboliques.


NB : certains outils de changement se prêtent aussi
bien à combler des manques qu’à réduire des excès.

#outilschangement

Cliquer ici pour afficher l’ensemble des silhouettes

3. Enfance - principe de sociabilité


L'enfant est censé avoir acquis la position debout et se déplacer seul. Son rayon d'action s'est élargi ; il va désormais à l'extérieur immédiat de la maison, puis pousse plus loin ses découvertes. Certains, particulièrement vifs, mériteraient presque d’être tenus en laisse, mais le toutou (trop craquant) pour lequel la (trop ?) gentille maman a fini par se faire avoir se l’est accaparée. Si l’attention des adultes est requise, ils ne doivent cependant pas mettre l’enfant sur écoute ou sous surveillance vidéo plus de 24h par jour. Le père prend le relais de la mère, les hommes le relais des femmes. Pendant ce cycle, chacun emmène (ou traîne) le "petit" dehors. Le rôle du père devient prépondérant. Il sort avec son gamin ou sa gamine, lui offre une grenadine au café, joue avec lui (ballon, vélo, sports ludiques), déléguant à la mère les choses sérieuses telles que la surveillance des devoirs, pendant que les aîné(e)s se trimballent le petit dernier.
C'est une période de socialisation, du développement de l'oralité et de l'intellect, de la communication, des jeux (marelle, bicyclette, rollers, grimpé aux arbres, docteur...)
Et zou, au boulot à l'école ! Car il veut découvrir, apprendre, savoir, surtout ce que ses parents (géniaux) croient savoir et ce qu’ignorent parfois ses maîtres.
Liberté de mouvements et de déplacements accrue, joie de vivre, découvertes, créativité (bricolage, activités artistiques avec de merveilleuses créations à l'occasion de la fête des mères). C'est aussi le moment pour lui d'exécuter des tâches -d’abord d'ordre domestique-, ce qui participe à sa socialisation et à la vie en communauté. Parents et éducateurs doivent l’y inciter.